Le Festival international du film est un projet de Jean Zay, ministre de l’éducation nationale et des Beaux-arts du Front Populaire. La première édition prévue en 1939 fut annulée à la veille de l’ouverture à cause de la deuxième guerre mondiale et fut alors reporté en 1946.

Il dure quinze jours au cour desquels plusieurs films nominés sont présentés. Ce n’est qu’en 2002 que ce festival fut rebaptisé Festival de Cannes.

mm

affiche-Cannes-1939

mm

Ce festival, au départ simple manifestation touristique et mondaine, a été créé pour récompenser les meilleurs films, réalisateurs, acteurs ou actrices. Plus tard, d’autres prix décernés par un jury de professionnels, d’artistes et d’intellectuels, sont apparus, comme le Prix du Jury, le Grand Prix et surtout la Palme d’or. Aujourd’hui, la sélection officielle se veut le reflet de la production cinématographique mondiale. La compétition favorise le cinéma d’auteur ou de recherche.

C’est la plus prestigieuse cérémonie cinématographique internationale. Elle réunit tous les plus grands professionnels du cinéma, acteurs, réalisateurs…

Ce même Festival est reconnu d’utilité publique en 1972 par le Ministère de la culture et fût la Première grande manifestation culturelle internationale de l’Après-guerre.

Il est devenu, au fil des années, le festival de cinéma le plus médiatisé au monde, c’est un vrai rendez-vous people, notamment lors de la cérémonie d’ouverture et la montée des marches : le tapis rouge et ses vingt-quatre « marches de la gloire », foulées par les grands de ce monde.

mm

tapis rouge

mm

« Le festival de Cannes est un no man’s land apolitique, un microcosme de ce que serait le monde si  les hommes pouvaient prendre des contacts directs et parler la même langue. » Jean Cocteau.

Pour cette année le jury sera présidé par la réalisatrice, productrice, et scénariste néo-zélandaise Jane Campion, qui sera accompagnée de huit jurés : Carole Bouquet, Sofia Coppola, Leila Hatami, Do-Yeon Jeon, Willem Dafoe, Gael Garcia Bernal, Zhangke Jia, puis enfin Nicolas Winding Refn.

mm

jurés

mm

La palme d’Or est revenue au chef d’oeuvre de Nuri Bilge Ceylan : Winter Sleep. Ce drame Turc émouvant où chacun se reconnait et est poussé à s’interroger sur soi-même. Julianne Moore, quand à elle, a reçu le prix d’interprétation pour son excellente performance dans Maps To The Stars.

mm

720a57c4da1e1270c7d8ac0f6c5144a8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>